Christèle Pimenta : conception et récit
Arthur Maréchal : musicien

1h10 / Compagnie du 13.10

Après avoir voyagé pendant six longs mois, en allant plus loin que personne n’était encore jamais allé à l’ouest, à la recherche de forêts, de pâturages et de terres grasses, Johnny Mac Mahan et une poignée de colons sont tombés sur un filon d’or ! Gold ! Ainsi est née Closingtown, la ville qui n’existait sur aucune carte du monde ! Quand la rivière n’a plus rien donné, Johnny a disparu en emportant tout l’or. Closingtown est dead ce jour-là et le vent ne s’est plus arrêté de souffler. Il faudra attendre le retour de Lizzie, la girl la plus rapide de l’ouest, pour que Closingtown retrouve honneur et justice !

  • Image
  • Image
  • Image
Un peu plus sur le spectacle…

Un désert, une mine d’or, des chevaux, des révolvers et le classique nuage de poussière au crépuscule : le western. Un univers à lui tout seul, un mythe construit sur des plateaux de cinémas hollywoodiens, loin de la réalité de cette Amérique de la fin du 19ème siècle. Mais partout dans le monde, le western est un  imaginaire singulier et commun à tous ; où vengeance, luxure et honneur sont autant de codes et de règles de jeu. C’est en partant de ces règles, de cet imaginaire que Retour à Closingtown s’est créé avec son espace infini et désertique, son soleil et ses buissons épineux sans oublier le shérif, le patron du saloon et la jolie putain. Mais un western sans musique ne serait pas un vrai western ! Accompagnée à la guitare électrique par Arthur Marechal, Christèle Pimenta tente de dresser l’univers sonore du western à travers un récit haletant et piqué de l’humour de l’ouest !

Site web : http://christelepimenta.wixsite.com/conteuse/retour–closingtown